Voyage de pêche : Comment préparer son voyage sereinement ?

Ça y est ! Vous avez enfin en votre possession la somme nécessaire pour réaliser l’un de vos plus grands rêves : partir en voyage de pêche !  Si votre destination ne fait plus aucun doute, vous vous posez encore des questions sur le guide ou l’organisme que vous choisirez durant votre voyage de pêche ou encore sur le matériel adéquat à prendre avec vous.

Voyage de pêche : Comment préparer son voyage sereinement ?

Pour vous aider à préparer votre voyage sereinement, voici quelques points qu’il est important de rappeler et qui feront que votre voyage de pêche soit à la hauteur de vos espérances. 

Ayez une vision claire de votre voyage de pêche idéal

Cela peut sembler évident, mais ayez clairement en tête les éléments qui feront que votre voyage de pêche sera un succès pour vous.

Vous souhaitez viser uniquement la pêche à la mouche ? Assurez-vous de cibler les professionnels de cette technique dans la région voulue. Vous souhaitez pêcher la carangue au popping mais aussi le thon à dent de chien en jigging et le bonefish à la mouche, assurez-vous que votre organisme prévoit un séjour en conséquence.La grande majorité des guides de pêche sont des spécialistes et non des généralistes. Ayez donc bien en tête cela si vous souhaitez faire du multi-technique ou du multi-espèces. Vous souhaitez un minimum de confort ? Ajoutez également cet élément à vos critères de recherche.

Vous serez surpris des variations de prix que l’on propose sur le marché. Adaptez ces éléments pourrait vous permettre de revoir votre budget,parfois même à la hausse. Ce n’est donc pas négligeable. 

Voyage de pêche : Comment préparer son voyage sereinement ?

Soyez honnête avec vous-même, mais aussi avec votre guide

Chez Rodmaps, nous observons très souvent que les pêcheurs surestiment leur niveau auprès de leur guide. Cela implique des erreurs de jugement qui pourraient menacer le bon déroulé de votre séjour. Soyez donc honnête avec vous-même et avec votre guide concernant votre niveau de pêche et vos compétences. La pêche est un sport qui demande pratique et expérience. Quelle que soit les techniques que vous choisirez lors de votre voyage de pêche type, si vous êtes totalement novice et que vous ne le faites par savoir en amont, vous risquez de passer une longue, une très longue journée…

Par ailleurs, ne vous attendez pas à ce que vos sessions de pêche du bar en mer vous servent efficacement face à un thon jaune ou une GT de 50 kg. Ou bien que votre niveau de pêche de la truite à la mouche soit forcément suffisant pour débusquer un bonefish ou un tarpon avec cette même technique. Ne sur-vendez pas trop vos compétences au guide. Vous ne ferez que perdre du temps et aussi de la crédibilité. 

Tout guide expérimenté est là pour s’adapter à votre niveau et à vous faire progresser le plus rapidement possible pour répondre aux objectifs que vous vous êtes fixés. Ayez confiance en leur professionnalisme et informez-les de votre niveau, pour que votre séjour ne soit pas synonyme de frustration.

Voyage de pêche : Comment préparer son voyage sereinement ?

Mieux que le bouche à oreille, Youtube

Avant votre voyage, passez du temps sur YouTube et regardez les vidéos sur votre future destination de pêche. Un nombre incalculable de vidéos est disponible depuis Youtube, et ce peu importe la destination. En plus de susciter en vous de l’impatience, vous en apprendrez généralement énormément sur les poissons, les techniques, les leurres qui marchent et les animations à employer !

Nous avons également constaté que le simple fait de savoir à quoi s’attendre lors de son voyage de pêche pour viser une espèce X à l’aide du pattern Y peut vraiment contribuer à créer et à maintenir un niveau de confiance accru. La pêche du musky en est un parfait exemple. Les locaux disent de lui que c’est le « poisson aux 1 000 lancers». Si vous vous attendez à attraper des centaines de Muskies avant votre séjour, vous pourriez donc être déçu. … Avoir ces données en tête peut donc s’avérer crucial en prévision de votre voyage.

Voyage de pêche : Comment préparer son voyage sereinement ?

 

Anticipez toutes vos dépenses

Faites attention à ce qui est inclus dans le prix de votre voyage! Les guides vont être clairs sur certains éléments liés à la pêche (navette, matériel, couchage,…) , mais ils sont le plus souvent évasifs concernant d’autres sujets qui peuvent vous paraître banaux.

Un bon exemple est le déjeuner. Pour une raison quelconque, nous avons noté que le déjeuner ne vous est pratiquement jamais fourni par les guides en mer. Quiconque a déjà pêché lors d’un séjour en rivière ou en lac à l’étranger vous dira que le déjeuner est un rituel sacré qui est toujours inclus dans la prestation. Veillez donc à bien vérifier ce qui sera mis à votre disposition par le guide et ce qui ne le sera pas afin d’éviter toute déconvenue.

Changer ses habitudes sur son matériel

Pour des raisons de qualité et de sensibilité, beaucoup d’entre nous préfèrent utiliser des cannes casting ou spinning monobrin dans notre pêche quotidienne. Cependant, dans le cas des voyages de pêche, emporter vos cannes monobrin préférées peut vite se transformer en un gouffre financier.

Bien entendu, ces cannes nécessitent des caisses de transport (rodcase) de tailles assez conséquentes pour être transportées en toute sécurité. D’un point de vue douane, ceci suppose un double, voire un triple check en tant que bagage hors gabarit. Et c’est là que le bas blesse… Si vous avez de la chance, vous pouvez passer à travers les mailles du filet et vous en sortir avec 0 frais. C’est par exemple ce qui nous est arrivé dans notre dernier voyage aux Seychelles en avril dernier. Mais n’y comptez pas trop. Dans 95% des cas, les compagnies aériennes se feront un plaisir de vous charger.

Le problème, c’est que vous ne savez pas à l’avance combien vous allez payer dans la majeure partie des cas. Un de nos amis a du s’acquitter de la somme de 200€ à l’aller et de 650€ au retour, rien que pour le transport. Ça fait cher le voyage…

N’oubliez pas d’appeler chaque compagnie en amont afin d’avoir une meilleure idée des frais de transport de vos cannes. 

Voyage de pêche : Comment préparer son voyage sereinement ?

La solution : passez au multi-brin

une manière efficace d’éviter complètement le problème de transport de vos cannes casting ou spinning et de passer en 2 brins ou plus. Certaines personnes pensent encore que les cannes multibrins sont très fragiles. Si ce fut le cas autrefois, les évolutions de matériaux et l’ingénierie nous prouvent désormais le contraire. Certaines cannes multibrins rivalisent désormais avec les meilleures monobrins du marché et permettent aujourd’hui de sortir n’importe quel type de poisson : du musky québécois à la GT de Madagascar en passant par le Peacock-bass d’Amazonie et le Barramundi d’Asie.

Pour des raisons économiques et aussi pratiques, nous vous conseillons donc d’utiliser des cannes multibrins. En règle générale, vous pourrez même les emporter avec vous en cabine. Même si vous perdez tous vos vêtements, vous aurez au moins ce qui importe le plus !

Voyage de pêche : Comment préparer son voyage sereinement ?

 

Vous l’aurez compris, un voyage de pêche, ça se prépare, tant d’un point de vue logistique, que financier, mental ou encore physique pour certains fishing trips. Ne laissez rien au hasard et soyez prêt ! Votre guide de pêche emploiera toute son énergie, son expérience et sa technique pour faire en sorte que votre voyage de pêche soit un succès. La meilleure manière de répondre à cet investissement est donc de s’investir autant soi-même.

Liens utiles :

Apprendre à pêcher avec un guide

Quelle canne choisir en fonction du leurre employé ?

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *