Payara: Les crocs de l’orénoque

Nous allons vous présenter un poisson d’amérique du sud, connu sous le nom de “poisson vampire” ou Payara. Son nom scientifique est “Hydrolycus Armatus”. 

Payara: Les crocs de l'orénoque

Il fait partie de la famille des “Cynodontidae”. Rodmaps est allé à sa rencontre dans la région du Mataven, sur le rio Orinocco en Colombie qui fait la frontière avec le Venezuela. Le rio Orénoque est le 3eme fleuve le plus puissant du monde avec 36000 mètres cubes/secondes.


Morphologie du Payara

La première chose marquante chez ce prédateur est sa mâchoire inférieure. Elle est dotée dans son axe central, de deux canines incroyablement longues. Elles se logent dans la mâchoire supérieure dans des canaux nasaux prévus à cet effet. Attention pendant la manipulation de ce poisson car son ossature buccale se referme instantanément quand elle touche une proie, un fishing grip, une main etc… ce phénomène est dû à son système nerveux qui fait fonctionner sa mâchoire par “réflexe”.

Le payara possède un corps musclé car il vit dans les zones de courant de l’orénoque. Une nageoire caudale très grande pour pouvoir accélèrer lors de ses chasses foudroyantes sur le poisson fourrage. Les couleurs de ce poisson sont dans les tons gris clairs/argentés et une ligne noire verticale le long de sa caudale.


Comportement du payara

Le payara positionne une partie de son temps dans des contre-courants à l’affût des proies égarées et déboussolées par le débit du fleuve. C’est un prédateur opportuniste qui ne gaspille pas son énergie pour rien. 

Cependant, les heures pour les trouver dans ses périodes de chasses sont relativement courtes. Quand il ne chasse pas, le Payara se repose dans des zones plus profondes avec moins de courant contre des rochers.

Comment pêcher le payara ?

Comme dit précédemment, il faut absolument cibler ses zones de chasses dans un premier temps. Vous pouvez les repérer visuellement car on les voit monter en surface régulierement pendant leur période d’activité. Nous vous conseillons donc, dans la première heure du matin, à vous placer au bord, sur des rochers et de lancer vos leurres dans les veines de courants aux abords des contre-courants. Si les payaras sont actifs, vous ne tarderez pas à avoir des touches. Cramponnez vous bien à vos cannes, car les touches sont très puissantes!

Les leurres à payara

Les familles de leurres qui fonctionnent très bien sont les jerkbaits flottants, les spinnerbaits, les cuillères tourantes, les cuillères ondulantes, les bucktails jigs.
⦁ Jerkbaits: Kten BKS 125, OSP Rudra, Borboleta Safada, Rapala Original flottant 18.
⦁ Spinnerbaits: OSP Typhoon, Savage Gear Da’Bush, Deps Bcustom, Spinner Ernesto.
⦁ Cuillères tournantes: Caperlan feuille de saule, Mepps Aglia n°4
⦁ Cuillères ondulantes: Sakura Skoon.
⦁ Bucktails jigs: Ernesto jig 17gr blanc et rouge.

Les cannes

Mieux vaut être bien armé poiur le payara. Nous vous conseillons de pêcher avec des cannes de voyages casting Heavy ou ExtraHeavy, comme par exemple:
Jabbers Beast flogger casting BFC705H
DEPS Huge Custom H2N-64R
DEPS Huge Custom H1N-60R

Maintenant c’est à vous de jouer!

Découvrez nos autres articles sur des poissons exotique : peacock-bassgolden masheersnakehead

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *