Devenir guide de pêche : comment promouvoir efficacement son activité ?

Vous souhaitez devenir guide de pêche ? Vous venez d’obtenir votre BPJEPS pêche de loisirs, ce fameux sésame pour faire de votre passion votre métier ? Avant de vous lancer dans cette aventure, prenez le temps de lire ces quelques lignes pour vous aider à prendre de bonnes décisions et réfléchir à ce projet dans sa globalité . Voici quelques éléments utiles à destination de la nouvelle génération de guides de pêche.

devenir-guide-de-pêche

Devenir guide de pêche : être entrepreneur avant d’être pêcheur

Il est important de comprendre que vous êtes en premier lieu un entrepreneur avant d’être un pêcheur. Cela vous surprend ? Vous ne devriez pas, car vous êtes bien à la tête d’une entreprise. Certes la vôtre, mais bel et bien une entreprise. Elle consistera grossièrement à faire en sorte que des gens paient pour découvrir, apprendre, comprendre, s’améliorer dans la pratique de la pêche ou tout simplement passer une bonne journée au bord de l’eau tout en essayant de prendre du poisson en votre compagnie.

Cependant, il faut être également conscient que cette brève description n’est que la partie émergée de l’iceberg. Pour en arriver là, il vous faudra en premier lieu attirer des clients, les fidéliser, nouer des partenariats, gérer votre image, votre comptabilité, vos factures, votre communication, l’administratif… Bref, autant d’éléments qui ne concernent pas la pêche et qu’il est important de rappeler à tous ceux qui souhaitent devenir guide de pêche !

“Un moniteur guide de pêche est là pour guider et non pour pêcher.”

Comme l’a résumé Mathieu Colzato lors de notre dernière interview, pêcher n’est pas ce que le client vous demande, il vous demande de LE faire pêcher.  Et comme son nom l’indique, un moniteur-guide de pêche est là pour guider avant de pêcher. Assurez-vous donc au préalable que votre bateau et votre équipement soient en bon état, que vos clients vous trouvent, qu’ils aient tout ce qu’ils attendent de vous et aient compris vos indications avant de pouvoir espérer penser à pêcher. Et même dans ces conditions, rien n’est moins sûr !

Pas facile de voir les choses sous cet angle. Il est donc important de se poser les bonnes questions avant de pouvoir débuter une telle activité et d’avoir des motivations autres que le simple fait de vouloir pêcher.

Devenir guide de pêche, c'est être entrepreneur avant d'être pêcheur

Choisir un lieu en fonction de ses perspectives et non de ses envies

Votre lieu d’activité est l’un des éléments les plus cruciaux à prendre en compte avant de vous lancer dans l’aventure et de devenir guide de pêche. Au delà de vos compétences professionnels, votre lieu d’activité sera un point déterminant dans votre réussite… ou votre échec. Plusieurs facteurs peuvent intervenir : la région, l’environnement, la richesse piscicole, la concurrence ou encore le volume de touristes français et étrangers en sont des exemples.

Choisir un lieu où le passage touristique est fréquent est une première étape. Cependant, n’oubliez pas que les régions les plus touristiques sont le plus souvent déjà occupées par d’autres guides bien établis et qui se sont déjà fait un nom sur un lieu ou une technique que vous envisagiez peut-être de proposer.

Bien sûr, la plupart d’entre vous ne sera pas en mesure de faire ses bagages et de se déplacer à plusieurs centaines de kilomètres juste pour devenir guide de pêche. Ne vous en faites pas ! Chaque région a ses propres zones touristiques. Et en tant qu’entrepreneur, il vous incombe de déterminer la région avec les meilleures perspectives de développement par rapport aux contraintes présentes mais aussi futures.

Être un bon communiquant sur et en dehors de l’eau

Avant de pouvoir guider un client, il faut bien entendu que celui-ci apprenne votre existence et ait envie de vous contacter. Pour cela, vous devez jouer sur tous les tableaux afin d’être le plus visible possible.

N’hésitez pas à activer votre propre réseau pour faire parler de vous. La pêche est un milieu très communautaire. Servez-vous en à votre avantage. La moindre information peut être très vite relayée si elle est bien emmenée et par les bonnes personnes. Une fois votre diplôme en poche, vous pourrez vous reposer sur votre centre de formation, vos collègues et vos amis pêcheurs pour vous faire une première clientèle.

Par la suite, les offices du tourisme, aéroports, hôtels, gîtes et chambres d’hôtes seront d’excellents supports pour développer votre visibilité. Assurez-vous que toute personne qui souhaiterait partir à la pêche, si seulement elle avait le choix,  y trouve vos flyers ou votre carte de visite. Rappelez-vous que vous êtes vecteur de valeur pour ces différents acteurs. N’ayez donc pas peur de les solliciter. Si des clients d’un hôtel partent à la pêche avec vous et passent un bon moment, cela se répercutera forcément et positivement sur l’hôtel, surtout si ce dernier leur a recommandé ! Cela vous donne donc un solide pouvoir de négociation pour convaincre ces acteurs du tourisme de mettre vos dépliants à la disposition de leurs clients.

Devenir guide de pêche : Être un bon communiquant sur et en dehors de l'eau

Devenir guide de pêche avec Internet comme meilleur allié

90% des réservations touristiques se font désormais via internet, depuis un smartphone ou un ordinateur. Vous vous devez de suivre cette tendance en communiquant de la meilleure manière possible vos offres sur internet.

Premièrement à travers votre propre site vitrine. Il doit être clair, attrayant, bien hiérarchisé et surtout transparent sur l’ensemble des informations utiles à un pêcheur pour pouvoir réserver : le type de prestation, lieu, la durée, le niveau, le prix,…

Deuxièmement, les réseaux sociaux vous permettront de faire parler de vous à moindre coût et permettront aux clients de vous trouver plus facilement. Cependant, cela requiert de l’implication, du temps et des compétences.

Pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec la maîtrise d’internet ou de la communication, Rodmaps vous accompagne à travers un outil simple d’utilisation vous permettant de créer vos annonces et de pouvoir gérer l’ensemble de vos réservations.

Devenir guide de pêche avec Rodmaps

En savoir plus sur Rodmaps

Soyez toujours disponible, du moins en apparence

Guider des personnes en pleine journée tout en s’occupant des à côtés et de sa communication hors guidage est un travail à plein temps. Il vous arrivera très souvent de louper un appel d’un futur client ou de ne pas être réactif à la réception d’un mail. D’expérience, ceci peut vous faire perdre énormément de clients qui choisiront tout simplement de contacter un autre de vos concurrents. Pour se prémunir face à cela, pensez à fournir un deuxième numéro sur vos outils de communication.  Votre conjoint, votre fils, votre fille, un bon ami ou mieux un associé feront aisément l’affaire. Bien choisi, il est même susceptible de faire le travail mieux que vous n’auriez pu le faire. De plus, vous serez libre de vous concentrer sur ce que vous faites de mieux : guider et offrir le meilleur service possible à vos clients.

Si ces points vous semblent évidents, cela prouve que vous avez pensé consciencieusement votre projet de devenir guide de pêche. Si d’autres points auraient pu être évoqués, ces derniers vous permettront de pouvoir assurer un flux régulier de nouveaux clients utiles à votre début d’activité. En période creuse, n’hésitez pas à vous remettre en question et à relire ces quelques lignes. En tant que chef de votre propre entreprise, il vous arrivera très souvent d’être aspiré par votre quotidien et d’avoir la tête dans le guidon. Dans ces cas là, prendre de la hauteur sur vos actions ne fait jamais de mal.

Bonne chance à vous futurs guides !

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *