Le Papuan Bass : l’un des poissons les plus puissants de la planète

Dans la lignée de notre dernier article sur le golden masheer en Inde,nous vous emmenons cette fois-ci dans une incroyable aventure au coeur de l’estuaire sauvage de la Papouasie Nouvelle-Guinée, à la recherche d’un prédateur considéré comme l’un des poissons d’eau douce les plus puissants de la planète : le Papuan Bass.

Papuan Bass

La Papouasie-Nouvelle-Guinée est située dans l’océan Pacifique sud-ouest au nord de l’Australie et occupe la moitié orientale de l’île de Nouvelle-Guinée. Le pays est l’un des moins explorés au monde, tant sur le plan culturel que géographique. Cette île possède également l’un des réseaux fluviaux les plus sauvages du monde et abrite le légendaire Papuan Bass (Lutjanus goldiei), qui, à poids égal, est considéré comme le poisson d’eau douce le puissant au monde.

Le papuan bass : un poisson rempli de mystères

Contrairement à ce que certains pourraient penser, le Papuan Bass(Lutjanus goldiei) ne fait pas partie de la famille des achigan, mais des snappers que l’on ne trouve que dans les estuaires et les cours d’eau de la Nouvelle-Guinée. Bien que largement appelé «bass», il s’agit donc plus d’un “Papuan Black Snapper” que d’un Papuan Bass.

Papuan Bass

Jusqu’à ces dernières années, peu de gens avaient la chance de voir un Papuan bass et encore moins d’en attraper un. Bien qu’il s’agisse d’un poisson robuste capable de survivre dans des conditions difficiles, sa localisation est en effet restreinte à quelques zones de Bornéo, de régions d’Indonésie et, bien entendu, de l’île de Nouvelle-Guinée.

Cependant, en raison de l’exploitation incontrôlée de son habitat naturel, sa population a été décimée dans de nombreuses régions, à l’exception de la Papouasie-Nouvelle-Guinée où il est de plus en plus protégé par les autorités et les locaux.

Les Papuan bass varient considérablement d’un poisson à l’autre. Certains sont bruns chocolat foncé tandis que d’autres sont légèrement argentés / jaunes. Certains pensent que c’est dû à leur milieu ou bien à la période de frai. Mais en réalité, cette espèce et son histoire de vie restent encore un mystère complet pour les scientifiques. En dehors de son costume sombre d’écailles de couleur rouille, il possède une grande paire d’yeux ainsi qu’une forte mâchoire garnie de dents acérées. De larges nageoires pectorales et dorsale complètent son image de puissant prédateur.

Cette espèce peut par ailleurs mesurer jusqu’à un mètre de long, voire plus. Il peut également peser plus de 25 kg pour les plus imposants spécimens.

Papuan Bass

Le papuan bass : un prédateur hors pair

Le Papuan Bass partage son habitat avec plusieurs autres espèces populaires, dont Saratoga, et plus particulièrement le célèbre Barramundi. Contrairement à ce que l’on peut croire, il est d’ailleurs plus probable que vous rencontriez un grand barramundi sauvage en PNG qu’en Australie, surtout en raison des conditions des rivières et de l’abondance de nourriture que l’on retrouve sur cette île encore préservée.

Les très rares pêcheurs à avoir pêché un papuan bass s’accordent tous à dire que ces poissons sont extrêmement difficiles à pêcher. Ils ont toute la puissance d’un cubera et vivent dans des eaux rapides, turbides et encombrées d’arbres et des rochers. Ces endroits offrent en effet une excellente couverture à ce poisson pour déclencher une attaque surprise. Très opportuniste,  son attaque est donc souvent aussi imprévisible que fulgurante et se produit souvent à des moments où on s’y attend le moins. Ce qui est dangereux étant donné que celui-ci retourne immédiatement dans son trou après avoir attaqué sa proie.

Papuan Bass

Face au papuan bass, pas de place pour à l’erreur

Le papuan bass n’a pas son pareil pour frapper un leurre avec une telle force et mettre votre matériel à rude épreuve. Un équipement de qualité est donc primordial afin de très vite maîtriser cette brute et l’empêcher de retourner dans son trou : triples et anneaux brisés doivent être capables de résister à la puissance de la mâchoire et des rushs de ce poisson. 

Pour ceux qui prévoient un voyage dans cette fabuleuse région, voici une liste de matériels utilisés par les pêcheurs de la région

Moulinets 

  • Daiwa Ryoga Bay Jigging
  • Abu Garcia Toro Beast
  • Shimano Tranx 300HG
  • Calcutta Conquest 300/400 

Cannes

Terminal Tackle & Accessoires:

  • Hameçons Owner ST-66 or ST 56, BKK Raptor Z ou Decoy YS-81

  • Anneaux brisés Owner Hyper Wire

  • Bas de ligne  80 – 120lb en fluorocarbone

  • Leurres durs type Duo Realis, Fangbait 140 SR, Deps cascabel 400,  Halco Scorpion, Oargee Oarsome, Rapala Super Shad Rap

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *