Swimbait : tout savoir sur la pêche aux swimbaits

Si le swimbait est un leurre initialement dédié à la pêche des gros black-bass, il s’est largement développé en France et trouve une parfaite utilité dans la pêche du brochet, de la perche ou même encore de la truite. La pêche au swimbait est devenue si populaire qu’elle est devenue une catégorie à part entière dans le monde de la pêche au leurre. Voici un article pour tout savoir sur la pêche au swimbait : son histoire, sa pêche en passant par les différentes familles de swimbait.

Swimbait : tout savoir sur la pêche aux swimbaits

Qu’est ce qu’un swimbait ?

Un swimbait est un poisson nageur dont le but initial est d’imiter le plus possible un poisson, tant dans sa forme que dans sa nage. Le swimbait est donc un leurre imitatif ayant pour but de déclencher les attaques de poissons en chasse. A la récupération, ce leurre est censé reproduire la nage de vraies proies des black-bass, brochets et autre type de carnassiers. Généralement de grosses tailles, ils déclenchent très souvent les plus gros poissons et promettent des souvenirs de pêche mémorables pour qui sait s’armer de patience.

Histoire du swimbait

L’histoire du swimbait remonte à la fin des années 80. Développés dans le sud de la Californie, les premiers swimbaits imitent les truites arc-en-ciel des grands lacs de l’Etat dont se nourrissent essentiellement les black-bass. Le swimbait se développe aussi à cette même période pour cibler les bars rayés de la côte.

Histoire du swimbait

Ces leurres sont alors plus réalistes et plus gros que l’ensemble des leurres employés à l’époque. Leur succès est tel que les swimbaits se développent rapidement vers l’est américain au fil des lacs et grandes compétitions.

Les Japonais s’en sont ensuite inspirés pour développer leurs propres leurres. Bon nombre de swimbaits devenus aujourd’hui légendaires feront la gloire de ce leurre à travers le monde. On pourrait faire référence par exmple au Mother de Roman Made, au Jointed Claw de GanCraft, au Esdrive d’Evergreen ou encore au Deps Slide Swimmer. L’objectif restait le même : viser les gros black bass du l’île comme les bass du mythique lac Biwa.

Black bass pêché avec le Roman Made Mother

Ce n’est qu’au début des années 2000 que le swimbait fait réellement son apparitation en France avec notament le gros succès du Freddy d’Illex et du Spro BBZ-1. La pêche aux swimbaits rencontre aujourd’hui de plus en plus d’adeptes, tant son efficacité peut s’avérer redoutable sur les gros brochets.

Les différents types de swimbaits

Il existe différents types de swimbaits conçus à chaque fois pour imiter diverses espèces dont se nourrissent nos carnassiers. Ils imitent essentiellement des poissons mais aussi des rongeurs, des petits oiseaux ou même des tortues.

On sépare généralement le swimbait en deux familles : les swimbaits à corps dur ou hard swimbaits et les swimbaits à corps souple ou soft swimbaits.

Chaque famille est également subdivisées en sous-catégories, que nous allons vous décrire plus en détail.

Hard Swimbaits

Hard Swimbaits Roman Made

Le niveau de détails des hard swimbaits est tel aujourd’hui qu’ils en deviennent de vraies pièces de collection. Certains s’arrachent même à prix d’or à travers le monde. On parlera notament des mythiques swimbaits faits main par la maison Japonaise Roman Made citée précédemment.

Aussi réalistes en dehors de l’eau par leur finition que sous l’eau par leur nage, ces swimbaits deviennent de vraies arment de guerre dans la recherche des poissons trophées.

De manière générale, un hard swimbait possède un corps articulé pour imiter au plus près à la récupération l’action de nage d’un poisson. Il peut être divisé en deux parties (Single Jointed) ou plusieurs parties (Multi Jointed) selon le leurre.

Certaines versions de swimbaits à corps dur possèdent une bavette pour accentuer une action de nage. D’autres n’en possèdent pas et impriment une nage plus légère.

Swimbait Single Jointed

Un swimbait single-jointed se compose de deux parties solides, attachées l’une à l’autre par une liaison articulée. Elle permet au leurre de « nager » en S à la récupération. La jonction entre les deux parties du leurre peut se faire au milieu ou près de la queue.

Deps Silent Killer
  • Voici notre top 3 des meilleurs swimbaits single-jointed:
    1. Deps Silent Killer
    2. Megabass Vatalion
    3. DRT Tiny Klash

Swimbait Multi-jointed

Un swimbait multi-jointed se compose d’un corps divisé en trois ou plusieurs parties, créant un ensemble articulé. Ces swimbaits dits articulés ont une action de nage plus large et plus douce qu’un modèle Single Jointed.

Swimbait Multi-jointed
  • Voici notre top 3 des meilleurs hard swimbaits articulés :
    1. Spro BBZ-1
    2. Madness Balam
    3. Lucky Craft Real California

Glide Baits

Les Glide Baits sont en règle générale des swimbaits dont le profil du corps plus alongé offre au leurre une action de nage en « S » plus large que celle d’un hard swimbait standard.

Swimbait de type glide bait

Ce sont d’excellents leurres si vous cherchez à ralentir votre présentation en eau claire ou quand les poissons sont très sollicités. Ils fonctionnent très bien en stop and go, de la même manière que si vous animiez un jerkbait.

  • Voici selon notre top 3 des meilleurs Glide Baits:
    1. Gancraft Jointed Claw
    2. Deps Slide Swimmer
    3. Evergreen Esflat

Soft Swimbaits

Les soft swimbaits sont de gros leurres souples à gomme plus ou moins dure. Leur corps souple leur donne une nage plus réaliste et leur souplesse permet une meilleure engame lors de l’attaque. La gomme des soft swimbaits est très souvent renforcée afin de résister à l’usure et aux attaques répétées des carnassiers.

Voici un aperçu des différents soft swimbaits disponibbles.

Soft swimbait sans armature

Un soft swimbait sans armature est tout simplement un swimbait souple sur tout son corps. On l’équipe d’hameçons triples fixés au ventre, comme pour une leurre dur. Beaucoup de ces leurres ne sont pas équipés d’hameçons à l’achat et doivent être pris séparément. L’œillet est relié aux anneaux de l’hameçon à travers le corps du leurre.

  • Voici notre top 3 des meilleurs Soft Swimbaits sans armature
    1. Huddleston Delux 8″
    2. Castaic Hard Head
    3. Mattlures Dead Twitch

Soft swimbait avec armature

Les soft swimbaits à armature sont conçus pour protéger de l’intérieur le leurre les dommages. En effet, celle-ci traverse le leurre de part en part de son corps et glisse le long de la ligne pendant le combat. Cela permet d’éviter de déchirer le leurre lors du combat et de le préserver dans la durée.

Soft swimbait avec armature
  • Voici notre top 3 des meilleurs soft swimbaits avec armature
    1. Savage Gear 4-D Line ThruTrout
    2. Westin Tommy The Trout Inline
    3. Osprey R-Mac

Soft swimbait avec hameçon simple

Ces soft swimbaits sont équipés d’un hameçon simple traversant la moitié du corps jusqu’à la dorsale de ce dernier. Selon le modèle, la tête de l’hameçon est lestée ou non lestée.

Ce type de swimbait est idéal pour la pêche du brochet dans des milieux peu encombrés. Certains sont équipés d’un anneau sur le bas pour vous donner la possibilité d’ajouter un hameçon triple.

  • Voici notre top 3 des meilleurs soft swimbaits avec hameçon simple
    1. Fox Rage Replicant
    2.  Huddleston Deluxe 68 Special
    3. Live Target Blueback Herring

La pêche au swimbait

La pêche au swimbait

La partie la plus difficile dans la pêche au swimbait, c’est sûrement de pouvoir s’armer de patience. En effet, la pêche au swimbait est une pêche souvent lente, où les possibilités d’attaque sont rares comparé à des leurres plus conventionnels.

La pêche au swimbait suppose également un matériel spécifique tant cette pêche est lourde et peut fatiguer à la longue. Mais la pêche au swimbait peut s’avérer plus que payante si vous recherchez des poissons trophées et que vous avez un mental à toute épreuve.

Voici le constat de base qu’il faut se faire quand on recherche un poisson trophée. Qu’il s’agisse d’un bass, d’un brochet ou encore d’une truite, ceux-ci n’ont pas atteint cette taille sans avoir vu des centaines de leurres leur passer sous le nez.

Ils ont donc appris à se montrer méfiants et à déjouer la multitudes des pièges que nous leur avons posés. S’ils sont passés à travers les mailles du filet, dites-vous que ce n’est certainement pas pour rien. Il est donc normal de pouvoir s’armer de patience si l’on veut un jour croiser la route de ces géants.

Le swimbait, par son action de nage aussi proche que possible de la nature, tente ainsi de déjouer cette méfiance que ces gros prédateurs ont développée au fil des années, des rencontres avec l’homme et de leurs captures.

Comment pêcher au swimbait ?

La pêche au swimbait présente des similitudes par son action à celle du cranckbait. Elle consiste en effet en général à simplement lancer et ramener son leurre de manière linéaire. Mais comme avec les crankbaits, une action erratique peut aussi aider à déclencher une attaque.

Les gros carnassiers sont des poissons opportunistes, partisans du moindre effort. La clé de cette pêche est de trouver la vitesse de récupération la plus lente et la plus attracitve possible pour que le leurre puisse nager correctement et déclenche l’attaque d’un poisson trophée.

La façon dont vous allez récupérer votre swimbait dépend bien entendu de la couche d’eau et de la saison à laquelle vous pêchez.

Si vous pêchez au début du printemps dans des eaux claires, privilégiez des swimbaits flottants ou slow sinking. Ils imitetont l’apparence d’un poisson mourant qui flotte et nage lentement le long de la surface. Avec des mouvement saccadés, vous imiterait un poisson mourrant à la perfection auquel un brochet ou black bass opportuniste ne résistera pas. Ce type de pêche s’adapte bien dans une eau calme, tôt le matin ou en fin de journée.

Matériel de pêche pour pêcher au swimbait

Les swimbaits coulant conviennent mieux eaux froides pour des pêches où les poissons sont calés sur le fonds et attendent le passage d’une proie. Le jeu consistera ici à pêcher le plus lentement possible afin de déclencher l’attaque .

Comment choisir la taille et couleur de son swimbait ?

Choisir la bonne taille et la bonne couleur sont les deux facteurs les plus importants dans le choix de son swimbait. L’apparence visuelle joue un rôle primordial dans cette pêche. Aussi, nous privilégions l’utilisation de leurres les plus réalistes possible dans de l’eau claire ou légèrement teintée. Cela donne en général les meilleurs résultats.

Si vous connaissez le cours d’eau dans lesquel vous pêchez et les poissons blancs qui s’y trouvent, pêchez en priorité avec leurs imitations, tant en couleur qu’en taille.

L’eau teintée ternira la pesception des couleurs naturelles chez le black bass, la truite et le brochet. L’utilisation de couleurs naturelles n’est donc pas aussi cruciale que dans l’eau claire. Vous pouvez donc optez pour des versions plus vives afin d’attirer l’attention des carnassiers.

Matériel de pêche pour pêcher au swimbait

Une chose est certaine, pêcher au swimbait nécessite avant tout du matériel adapté ! Une canne, moulinet et ligne spécifiques seront donc de mise.

Matériel de pêche pour pêcher au swimbait

Comment choisir sa canne à swimbait ?

Plus que tout autre leurre, il faut une canne spéciale pour pêcher avec un swimbait dont le poids peut aller jusqu’à plus de 100gr. Ils faut donc une canne assez puissante pour pouvoir lancer ces leurres XXL mais aussi pour gérer le combat de puissants combattants.

Heureusement aujourd’hui la pêche au swimbait est devenue populaire et presque tous les fabricants de cannes proposent des modèles adaptés au swimbait. Vous devez sélectionner la meilleure canne swimbait pour la taille de leurre avec lequel vous pêchez. Si vous prévoyez de lancer une large gamme de poids, vous aurez besoin d’une canne d’une plage de 1 à 4 oz.

Comment choisir son moulinet à swimbait ?

Selon nous, il n’y a qu’un seul type de moulinet qui gérera au mieux ces gros leurres sans trop se fatiguer. C’est un moulinet casting. Privilégiez des moulinets avec un faible ratio, une forte contenance de fil et un frein costaud. Ces moulinets s’usent plus vite qu’un moulient conventionnel en tirant de gros leurre et en combattant des gros poissons. Un moulinet plus solide résistera à l’épreuve du temps et des poissons. Les tailles les plus courantes pour les moulinets swimbait sont généralement des moulinets de taille 300 ou 400.

Voici notre top 3 des meilleurs moulinets swimbait

  1. Shimano Calcutta 400
  2. Shimano Tranx
  3. Lew’s Fishing Super Duty Wide Spool

Quelle ligne choisir pour la pêche au swimbait ?

Pour ce type de pêche, nous conseillons personnellement d’utiliser de la tresse en 28/100 accompagnée d’un bas de ligne en fluorocarconne pour plus de discréation. De bombreux pêcheurs utilisent également du monofilament d’au moins dix-sept livres pour leur discrétion et leur manque d’élasticité.

Comme le monofilament flotte, utilisez-le pour des swimbaits animés sur ou près de la surface. Si vous pêchez avec un modèle coulant, le fluorocarbure est meilleur car il coule.

Mais si vous n’utilisez qu’un seul moulinet et que vous pêchez à faible profondeur et en profondeur, optez pour le mono ou le fluorocarbonne en bas de ligne d’une tresse.

Liens utiles pour compléter cet article :

Noeud de pêche : 5 noeuds de pêche incontournables à maîtriser

Comment choisir son moulinet casting ?

Pêche aux leurres : Quelle canne à pêche choisir en fonction du leurre employé ?

Apprendre à pêcher avec un guide de pêche

Débuter la pêche au leurre

Trouver un guide de pêche au black bass

Pour lire les autres articles de Rodmaps, c’est ici